1

La SaarLB présente ses chiffres 2018 : hausse des activités transfrontalières, engagement de travaux d’avenir

En 2018, la SaarLB a développé ses activités en Allemagne comme en France. Totalisant 2,3 milliards d’euros, les nouveaux contrats de crédit ont atteint un niveau record. « Parallèlement à la hausse du volume des nouveaux contrats, nous avons également réussi à augmenter le produit des intérêts », déclare Thomas Bretzger, Président du Comité de direction de la SaarLB.

Les nouveaux contrats de la banque régionale franco-allemande se répartissent pour 57 % sur l’Allemagne et pour 43 % sur la France. « La concentration sur la clientèle des petites et moyennes entreprises a de nouveau apporté de la stabilité. Le partenariat vivant avec nos clients est une condition importante de notre succès », explique Thomas Bretzger.
Il en va de même pour la LBS Landesbausparkasse Saar : le nombre de contrats d’épargne-construction enregistre une hausse de 5 % en 2018, atteignant un volume total d’environ 640 millions d’euros.
Dans le cadre de la conférence de presse de présentation des comptes annuels tenue ce jour, Thomas Bretzger a précisé : « L’excédent d’intérêts a été accru, les charges administratives ont été baissées. Après impôts, le résultat de l’exercice s’élève à 23,4 millions d’euros (contre 11,9 millions d’euros en 2017), dépassant nettement nos attentes. De plus, la composante dure du ratio des fonds propres de base a pu être relevée à 12,0 %. »

Saisir les opportunités du marché, préparer les défis à venir

En même temps, la SaarLB continue de renforcer ses capacités sur le marché. Dans le cadre d’un projet stratégique mené l’année dernière, nous avons défini des secteurs de croissance et des champs d’activité prometteurs assortis d’actions déjà en cours de mise en œuvre. Parallèlement, la banque a continuellement amélioré ses services et sa proximité clients l’année passée grâce au projet de numérisation.

Les résultats en détail

En 2018, l’excédent des intérêts a augmenté de 13,1 millions d’euros par rapport à l’exercice précédent, passant de 112,4 à 125,5 millions d’euros et dépassant nettement les attentes. Cette croissance provient de tous les secteurs d’activité de la banque.

L’excédent des commissions s’établit en-dessous du niveau de l’exercice précédent à EUR 8,2 millions d’euros (contre 13,6 millions d’euros). Au-delà d’un léger recul des commissions de crédit, cet écart résulte essentiellement du fait que l’exercice précédent avait bénéficié d’effets spéciaux positifs.

Les charges administratives ont été significativement réduites, passant de
-88,7 millions d’euros en 2017 à -84,7 millions d’euros en 2018. Les effectifs ont baissé de 21 collaborateurs.

Le résultat d’évaluation issu des opérations sur les crédits, les participations et les titres s’est dégradé comme prévu au cours de l’exercice 2018, passant de 13,1 millions d’euros à -3,9 millions d’euros. Toutefois, il reflète bien la situation de risque toujours très positive, et reste nettement meilleur à ce que nous avions pronostiqué.

Le rendement des fonds propres s’élève à 6,4 % avant impôts.

Le résultat avant impôts s’établit à 39,3 millions d’euros, restant ainsi inférieur de -11,2 millions d’euros au résultat de la même période 2017 (50,5 millions d’euros). Il est cependant nettement supérieur au pronostic de l’année passée. Le résultat après impôts de 2018 s’élève à 23,4 millions d’euros (2017 : 11,9 millions d’euros).

Secteurs de croissance pour 2019

La SaarLB se conçoit comme une banque régionale franco-allemande.
Pour renforcer cette position, elle a initié le Pôle Franco-Allemand qui agit comme plateforme pour les investissements transfrontaliers de la France vers l’Allemagne et réciproquement. Le Pôle regroupe un réseau engagé de partenaires et experts forts issus des domaines des finances, du droit et de la fiscalité. Les bureaux du Pôle sont situés à Paris et à Sarrebruck.

Par ailleurs, la banque a renforcé son équipe du secteur Immobilier en France afin de tirer profit des très bonnes opportunités actuelles sur le marché de l’immobilier commercial français.

En Allemagne également, la banque étoffe son réseau. Après une nouvelle succursale à Mannheim en 2017, de nouveaux bureaux ont été inaugurés en mars 2019 à Trèves, site qui servira les clients entreprises des régions de Trèves, de l’Eifel, du Hunsrück et du Luxembourg.

Perspectives 2019

L’évolution des nouveaux contrats affiche un démarrage solide au premier trimestre 2019 dans les secteurs-clés de la banque, dans un contexte de risque qui reste plutôt détendu. Parallèlement, les entreprises industrielles fortement axées sur l’exportation se voient confrontées à quelques difficultés, notamment liées au Brexit. Sur la base du développement économique et commercial actuellement prévisible, la SaarLB prévoit pour l’ensemble de l’exercice 2019 un résultat situé approximativement au même niveau que celui de l’exercice dernier.

Vous trouverez la version intégrale du rapport annuel dès le 26/04/2019 sous le lien : www.saarlb.de/geschaeftsberichte